Publié par : on 30 novembre 2017

Selon la colorimétrie (la science des couleurs) nous avons une palette de couleurs qui est propre à la pigmentation de notre peau. Selon de notre teint, la couleur de nos cheveux et de nos yeux, nous avons une gamme de couleurs qui s’agence parfaitement à notre peau alors que d’autres couleurs la ternissent.

Sans tomber dans l’extrême, j’ai voulu me prêter au jeu puisque je crois qu’il peut être amusant et même quelque fois utile (si on veut mettre le paquet lors d’une première impression) de connaitre notre palette de couleurs.

Pour trouver notre palette de couleurs, plusieurs méthodes sont connues, mais la plus populaire est sans aucun doute celle des saisons. Voici comment connaitre votre saison :

Connaitre l’éclat de nos cheveux et de nos yeux

Pour connaitre votre pigmentation, regardez-vous dans le miroir, dans une pièce éclairée et idéalement sans maquillage et analysez la couleur de vos cheveux et de vos yeux. Sont-ils foncés ou pâles?

Il faut faire attention de ne pas automatiquement associer une couleur à une tonalité puisque pour chaque couleur, il y a une teinte pâle et foncée. Exemple, les cheveux bruns ne sont pas automatiquement classés comme étant foncés, il peut y avoir des teintes de brun pâle, tout comme les yeux bleus peuvent être foncés.

Connaitre le type de pigmentation de votre peau

Pour connaitre votre tonalité, prenez 2 morceaux de tissu (l’un doré et l’autre argent), puis placez-les sous votre visage à tour de rôle. Celui qui vous conviendra le mieux est celui qui fera illuminer votre teint. Au contraire, si la couleur ne vous convient pas, vos imperfections vont ressortir et votre peau va sembler plus terne.

Cela peut également se faire avec des bijoux de couleur argent et dorée. En les plaçant sur votre poignet ou près de votre visage, vous pourrez voir quelle teinte complémente mieux votre peau.

Si l’argent vous va mieux, vous avez un teint froid. Si c’est l’or vous va à merveille, votre teint est chaud.

Associer sa pigmentation à sa saison

D’abord, il faut savoir que les couleurs sont classées en catégories selon leur tonalité ou température (chaud/froid) et leur luminosité ou éclat (clair/sombre).

Selon les teintes déterminées, une saison vous est associée. C’est important de savoir que lorsqu’on pense aux saisons pour l’associer à une palette de couleur, il faut penser à celles-ci non pas en terme de température, mais plutôt en fonction des images qu’elles renvoient. Par exemple, pour l’hiver, on pense à la neige blanche, et aux glaciers bleus et pour l’été, aux couleurs pastel des fleurs.

Publié dans : Blog